Interview d’Abel et Gordon

JPEG - 44.3 ko

Depuis un peu plus de dix ans, le duo Abel et Gordon, dont les spectacles ont fait le tour du monde, est passé derrière la caméra, injectant à son cinéma l’univers burlesque et clownesque qui a fait sa marque de fabrique. Avec « Paris Pieds Nus », le couple signe un quatrième long-métrage et persiste dans un style aujourd’hui devenu atypique, hautement coloré, à l’humour très visuel dont la poésie se révèle dans l’imperfection humaine, ses failles et ses fêlures. Cependant, il ne faut se guère se méprendre sur l’apparente légèreté et la trivialité fantaisiste dont les deux acteurs-réalisateurs aiment (se) jouer, car c’est avec une profonde sincérité qu’ils abordent de biais des sujets « qui les touchent vraiment » et qui ne sont pas dénués d’une certaine gravité.

Si « Paris Pieds Nus » est un hymne à la liberté, une ode à l’anticonformisme à travers une course-poursuite pleine de pitreries, de chutes et d’improbables rebondissements au cœur d’un îlot de la Ville Lumière (l’île aux Cygnes), le film s’attache aussi à évoquer la vieillesse et ses spectres avec une belle tendresse, nous invitant ainsi à « regarder le monde avec de nouveaux yeux » comme le souligne Fiona Gordon. Hasard du destin, ils ont offert à Emmanuelle Riva (décédée en janvier dernier) son dernier rôle dans un registre auquel elle ne nous avait pas habitués mais qui se révèle pourtant taillé à son authentique mesure, celui d’une femme drôle, lucide, futée, fine observatrice de la nature humaine, poétesse du quotidien, ne redoutant ni l’autodérision ni la vérité de l’âge.

Nous avons eu le plaisir de rencontrer le duo belgo-canadien qui, a contrario du cynisme et du pessimisme ambiants, demeure fidèle à lui-même en préférant extraire de notre monde, fût-il parfois cabossé et mis à mal, joie et brillance.

écouter l’interview réalisée par Christie Huysmans

Playlist

  • Interview d’Abel et Gordon Télécharger

    - MP3 - 27.9 Mo