Sorties de la semaine
3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s)

GRAVE

Julia Ducournau (France/Belgique, 2016)

Garance Marillier, Ella Rump, Rabah Naït Ouffela, Laurent Lucas…

95 min.
15 mars 2017
GRAVE

Attention les âmes sensibles ! « Grave », qui a obtenu le prix FIPRESCI à Cannes dans le cadre de la Semaine de la Critique (mais aussi le grand prix du jury du festival du film fantastique de Gérardmer) a provoqué l’évanouissement de deux spectateurs lors de sa projection à Toronto. Ce premier long-métrage de la jeune réalisatrice française Julia Ducournau, même si il ne peut être étiqueté de film d’horreur, est néanmoins gore, car il aborde le thème du cannibalisme.

Justine, 16 ans, surdouée, intègre une école vétérinaire où sa sœur ainée est déjà étudiante. Dans la famille de Justine, tout le monde est vétérinaire, mais aussi végétarien… Immédiatement happée par les rituels du bizutage auxquels sont soumis les étudiants de première année, Justine se voit ‘obligée’ de manger de la viande (plus précisément un rein de lapin cru) pour la première fois de sa vie. C’est alors que commence sa mutation ; ses désirs et ses pulsions se réveillent, Justine est confrontée à sa vraie nature…

Déroutant et audacieux, « Grave » est un récit d’apprentissage d’une jeune fille en quête de son identité, tiraillée entre le cocon familial et la vie de jeune adulte, entre morale et transgression. En plus de sa mise en scène maitrisée et son scénario bien ficelé, « Grave » bénéficie d’un jeu d’acteurs remarquable, une photo bien léchée et une bande originale captivante. A la fois dérangeant, cru, mais aussi fascinant et sexy, le film mêle également horreur et humour. Assurément, « Grave » est une œuvre qui ne se laisse pas enfermer dans un seul genre. Pour sa réalisatrice, il s’agirait d’une « tragédie grecque moderne ».

Nadia Vodenitcharov