Sorties de la semaine
3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s)

JOUR J

Reem Kherici

Reem Kherici, Nicolas Duvauchelle, Julia Piaton, Chantal Lauby, François-Xavier Demaison, Sylvie Testud.

94 min.
26 avril 2017
JOUR J

Après avoir réalisé « Paris à tout prix », Reem Kherici nous revient avec une nouvelle comédie où elle est à nouveau réalisatrice et actrice, puisqu’elle incarne le rôle de Juliette, la wedding planner. Elle se retrouve à devoir organiser le mariage de sa dernière conquête, Mathias (Nicolas Duvauchelle) qu’elle croyait célibataire. En réalité, celui-ci est en couple avec Alexia (Julia Piaton), une ancienne camarade de classe de Juliette.

Si le film ne révèle aucune grande surprise au niveau du scénario (repensons au film d’Adam Shankman, « Un mariage trop parfait » avec Jennifer Lopez et Matthew McConaughey) et qu’il présente également plusieurs défauts sur le plan technique, « Jour J » reste une sympathique comédie qui évite de tomber dans la caricature presque grossière d’un film tel que « Sous les jupes des filles » d’Audrey Dana. Reem Kherici a voulu viser un public plus large et réussit à passer à côté d’un résultat trop « girly ».

En ce qui concerne le choix des acteurs, le trio formé par Reem Kherici, Nicolas Duvauchelle et Julia Piaton fonctionne bien. C’est aussi l’occasion de découvrir Nicolas Duvauchelle dans un registre où on a peu l’habitude de le voir, puisqu’il est plutôt client des rôles plus dramatiques (« Orpheline », « Polisse »). Autour de ce triangle amoureux, gravitent plusieurs personnages secondaires interprétés par Chantal Lauby, François-Xavier Demain, Lionel Astier ou encore Sylvie Testud.

Mais le personnage le plus intéressant est peut-être celui qu’on soupçonne le moins, Alexia. Son intérêt réside surtout dans la tournure que prend sa relation avec Juliette. Au début du film, Alexia est plutôt présentée sous un aspect négatif puisqu’on apprend qu’à l’école, elle faisait partie du groupe d’élèves qui se moquait de Juliette. On a donc l’image d’une véritable peste et d’une fille à papa, ce qui n’arrange rien. Mais petit à petit, cette image va changer, et à aucun moment, il ne semble y avoir une véritable rivalité entre les deux femmes. Au contraire, on assiste même à une sorte de respect et de solidarité féminine lorsque par exemple, Alexia finit par dire à Juliette qu’en fait c’est elle qui a réussi, elle n’est ni la fille de « … », ni la femme de « …. », ou encore, lorsque Juliette prend à part Mathias pour lui dire qu’on ne plaque pas une femme comme une merde le jour de son mariage.

Au-delà des thématiques du mariage ou des histoires de couples, Reem Kherici aborde brièvement les thèmes de l’enfance, de la solitude, de l’indépendance, des disparités sociales, etc. L’histoire se conclut sur une fin quelque peu prévisible, mais qui au final nous ravit. En conclusion, « Jour J » est une comédie drôle et touchante, qui nous fait rire sans tomber dans la lourdeur et qui surtout, évite de dénigrer les personnages en tombant dans les clichés sexistes.

(Nathalie De Man)