Sorties de la semaine
4étoile(s) 4étoile(s) 4étoile(s) 4étoile(s) 4étoile(s)

BATTLE OF THE SEXES

Jonathan Dayton et Valerie Faros

Emma Stone, Elisabeth Shue, Steve Carell, Andrea Riseborough, Jessica McNamee, Chris Parnell, Sarag Silverman, Alan Cumming

121 min.
8 novembre 2017
BATTLE OF THE SEXES

1972. La championne de tennis Billie Jean King remporte trois titres du Grand Chelem. Mais loin de se satisfaire de son palmarès, elle s’engage dans un combat pour que les femmes soient aussi respectées que les hommes sur les courts de tennis. C’est alors que l’ancien numéro un mondial Bobby Riggs, profondément misogyne et provocateur, met Billie Jean au défi de l’affronter en match simple…

Avec « The Battle of the Sexes », Valerie Faros et Jonathan Dayton (« Little Miss Sunshine », 2006) reviennent sur la lutte de Billie Jean King, joueuse de tennis et ancienne numéro un mondiale, qui consista à revendiquer une égalité des salaires et des primes entre les hommes et les femmes à l’US Open. Son combat fut récompensé à l’issue d’un match « The Battle of The Sexes » qui l’opposa à Bobby Riggs, un ancien champion alors âgé de 55 ans. À l’époque, Billie Jean King avait 29 ans.

Scénarisé par Simon Beaufoy (lauréat de l’Oscar du Meilleur scénario adapté pour « Slumdog Millionaire »), le film s’ouvre sur Billie Jean présentée d’emblée comme une vainqueuse et une femme forte qui n’hésite pas à dire ce qu’elle pense face aux moqueries des hommes, les mêmes qui se retrouvent dans des clubs réservés à la gente masculine. Essuyant les refus face à sa demande de parité entre les joueurs quel que soit leur sexe, la joueuse décide d’organiser le premier tournoi de tennis 100% féminin, le Virginia Slims Circuit.

Bien évidemment, cette initiative et les revendications qui s’y rattachent sont loin de plaire à tout le monde et c’est dans ce contexte que Bobby Riggs, ancien champion, décide de provoquer Billie Jean en duel pour un montant de 100.000 dollars. Ce dernier n’hésite pas à clamer que la place des femmes se trouve dans la cuisine et dans la chambre à coucher. La joueuse finit par accepter le défi et le match qu’on surnomme « Battle of the Sexes » se déroula le 20 septembre 1973 devant des milliers de spectateurs et fut suivi par des millions de téléspectateurs. Mais au-delà du combat public mené par Billie Jean King, le film s’attache également à développer une partie de sa vie privée, sa relation homosexuelle avec Marylin Barnett, alors qu’elle était mariée avec Larry King. On ne manquera pas de saluer le traitement cinématographique de cette relation, la caméra captant avec justesse les échanges de regards qui dévoilent le lien amoureux qui se crée entre les deux femmes.

Sur le plan visuel, le film plonge directement le spectateur dans l’ambiance des années septante, ne fût-ce déjà avec un logo vintage de la Fox. Le directeur de la photographie n’est autre que Linus Sandgren qui a notamment travaillé sur la lumière pour « La La Land ». Pour obtenir le grain et les couleurs des images de l’époque, le film a été tourné en 35 mm.

Pour incarner les deux rôles principaux, les réalisateurs ont choisi Emma Stone, oscarisée pour son rôle dans « La La Land » et Steve Carell (« Foxcatcher ») qui a prouvé à de maintes reprises son talent en tant qu’acteur. Un choix qui se révèle plus que convaincant. Emma Stone, méconnaissable physiquement, incarne avec justesse cette icône féministe, tandis que Steve Carell livre une prestation humoristique et pleine d’excessivité à l’image du personnage qu’il incarne.

En conclusion, nous ne pouvons que vous conseiller d’aller voir ce film dont le sujet datant des années 1970, trouve encore toute sa place dans l’actualité.

(Nathalie De Man)