Sorties de la semaine
4étoile(s) 4étoile(s) 4étoile(s) 4étoile(s) 4étoile(s)

TUEURS

François Troukens, Jean-François Hensgens

Olivier Gourmet, Kevin Janssens, Lubna Azabal, Bouli Lanners, Natacha Régnier, Tibo Vandenborre

86 min.
6 décembre 2017
TUEURS

Alors que Frank Valken réalise un casse fabuleux, un commando de tueurs entre en action et exécute tous les témoins. On relève parmi les cadavres celui de la magistrate qui enquête sur l’affaire des Tireurs fous. Trente ans plus tard, ils semblent être de retour. Arrêté en flagrant délit et face à la pression médiatique, Frank n’a d’autre choix que de s’évader pour tenter de prouver son innocence.

Hier soir (mardi 5 décembre) avait lieu l’avant-première à Bruxelles du film « Tueurs » de François Troukens et Jean-François Hensgens. L’occasion pour nous de redécouvrir le film après l’avoir vu une première fois en vision de presse. Une deuxième projection, une deuxième claque ! Pendant 1h30, nous avons les yeux rivés sur l’écran. Dès les premières minutes, les coups de feu résonnent dans la salle et nous surprenons quelques sursauts de la part de nos voisins. Dans ce film, le son est d’ailleurs une des composantes primordiales.

S’ouvrant sur des images relatant une affaire vieille de 30 ans, celle des « tueries du Brabant » , le film place d’emblée cette histoire réelle en toile de fond pour développer par-dessus une autre histoire inventée de toutes pièces. Produit par Versus production et distribué par O’Brother Distribution, le film est porté par un casting d’excellence avec entre autres Bouli Lanners qui endosse le rôle d’un flic ripou, situé à l’opposé de ce qu’il a l’habitude de faire. On retrouve également la talentueuse Lubna Azabal (« Incendies ») qui maîtrise avec sang-froid le rôle de la policière intègre. Mais celui qui nous scotche à notre siège est sans appel Olivier Gourmet qui incarne Frank Valken.

À la tête de ce projet, il y a François Troukens, ancienne figure du grand banditisme qui a réussi à transformer une période négative de sa vie en quelque chose de positif. Mettant son expérience personnelle au service du film, le réalisateur nous offre des scènes d’une grande crédibilité. Que ce soit lors de la préparation du braquage où tout doit être effectué avec minutie et rigueur, l’attaque du fourgon ou encore la scène d’évasion avec les parapluies.

« Tueurs », c’est aussi un film qui revendique délibérément une identité belge via des choix d’acteurs et d’actrices, de lieux de tournage mais aussi à travers sa bande son qui rassemble des artistes tels que Damso, Roméo Elvis, Caballero & JeanJass, Coely et bien d’autres. Alors bien sûr il y a quelques faiblesses, car en se focalisant essentiellement sur l’action, le film ne développe peut-être pas assez ses personnages, ni le sujet des manipulations policières et politiques. Mais c’est aussi ce qui fait sa force, car lorsque le film se termine, notre seul regret est que ce soit déjà fini.

(Nathalie De Man)