Sorties de la semaine
3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s)

JERSEY AFFAIR (BEAST)

Michael Pearce (Grande-Bretagne, 2017)

Jessie Buckley, Johnny Flynn, Geraldine James…

107 min.
20 juin 2018
JERSEY AFFAIR (BEAST)

Avec « Jersey Affair (Beast) », le Britannique Michael Pearce signe un premier long-métrage très réussi et prometteur. S’inspirant d’un fait réel survenu sur l’île de Jersey dans les années 1960 (un violeur d’enfants surnommé la ‘Bête de Jersey’ y a semé la terreur pendant plus de dix ans), Michael Pearce (lui-même natif de Jersey) dresse un portrait grinçant de la famille bourgeoise traditionnelle, sclérosée par les conventions sociales et figée dans une culture insulaire archaïque.

Moll (Jessie Buckley) cherche à s’émanciper d’une famille tyrannique qui l’empêche de s’épanouir. Elle tombe amoureuse de Pascal (Johnny Flynn), un jeune homme aussi mystérieux que marginal. Lorsque les meurtres de jeunes filles se multiplient sur l’île, Pascal fait partie des suspects, Moll va le défendre coûte que coûte…

Célibataire de 27 ans, vivant encore chez ses parents, Moll apparaît immédiatement comme quelqu’un qui ne cadre pas bien avec le milieu ambiant. Cette marginalité sera assumée et embrassée quand elle entame une histoire d’amour passionnelle avec Pascal, artisan solitaire, braconnier à ses heures, (et celui que certains soupçonnent d’être un criminel, voire un tueur en série). En rupture totale avec les conventions bourgeoises, Pascal est le contraire de Clifford, le soupirant de Moll, un policier bedonnant aussi ennuyeux que pas attirant.

Comme toute l’histoire est présentée du point de vue de Moll, personnage qui nous apparaît vite comme psychologiquement instable, les doutes sur la fiabilité des évènements reste constant. Victime ou bourreau, tantôt fragile, tantôt forte, Moll s’avère être un personnage difficile à cerner. Ce rôle très exigent est endossé avec brio par la talentueuse Jessie Buckley (aperçue sur la BBC dans « Guerre et Paix », « Taboo » et « The Woman in White »). Pour lui donner la réplique, l’acteur et musicien Johnny Flynn (« Sils Maria ») se révèle lui aussi d’une intensité singulière. Les deux acteurs dont la complémentarité est parfaite incarnent un couple étrange dont l’amour a quelque chose de libérateur et destructeur à la fois.

Fascinant, dérangeant, sensuel, « Beast » mélange les genres ; c’est d’abord un thriller psychologique qui nous tient en haleine, mais aussi une histoire d’amour avec des accents de conte noir et de film d’horreur. Le réalisateur manie habilement le suspense quant à l’identité du tueur tout en livrant une réflexion intéressante sur la part d’animalité contenue en chacun.

Nadia Vodenitcharov