Sorties de la semaine
1étoile(s) 1étoile(s) 1étoile(s) 1étoile(s) 1étoile(s)

FLEUVE NOIR

Erick Zonca

Vincent Cassel, Romain Duris, Sandrine Kiberlain, Elodie Bouchez, Charles Berling

113 min.
8 août 2018
FLEUVE NOIR

Au sein de la famille Arnault, Dany, le fils aîné, disparaît. François Visconti, commandant de police usé par son métier, est mis sur l’affaire. L’homme part à la recherche de l’adolescent alors qu’il rechigne à s’occuper de son propre fils, Denis, seize ans, qui semble mêlé à un trafic de drogue. Yan Bellaile, professeur particulier de Dany, apprend la disparition de son ancien élève et propose ses services au commandant. Il s’intéresse de très près à l’enquête. De trop près peut-être…

Adapté du livre « Une disparition inquiétante » de l’écrivain israélien Dror Mishani, « Fleuve Noir » a pour ambition d’être un polar sombre réalisé par Erick Zonca (« La vie rêvée des anges ») et mettant en scène Vincent Cassel, Romain Duris et Sandrine Kiberlain. Malheureusement, le résultat est loin d’être à la hauteur de nos attentes et on assiste à un film glauque, lourd et grotesque. « Fleuve noir » n’est en aucun cas LE polar de l’été et s’apparente davantage à un mauvais téléfilm d’après-midi.

Vincent Cassel (François Visconti) et Romain Duris (Yan Bellaile) en font des tonnes alors que leur talent n’est plus à prouver, traduisant une mauvaise direction d’acteurs de la part du réalisateur. Quant à l’originalité du récit qui résidait dans l’irruption de « faux écrits », elle se révèle ici inefficace. Les scènes qui se rapportent à Visconti et qui ont pour but d’apporter de la profondeur au personnage, sont répétitives et tirent en longueur le récit. Évitez donc de perdre votre temps avec ce film qui accumule les clichés du genre et (re)lisez le livre de Dror Mishani.

(Nathalie De Man)