Sorties de la semaine
3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s)

WOMAN AT WAR

Benedikt Erlingsson

Halldóra Geirharðsdóttir, Jóhann Sigurðarson, Juan Camillo Roman Estrada, Jörundur Ragnarsson

101 minutes min.
5 décembre 2018
WOMAN AT WAR

Ce film relate le combat, en Islande, de Halla, (Halldora Geirharossdotir) femme d’une cinquantaine d’années, activiste écologique, qui part en guerre contre l’industrie locale de l’aluminium.

Côté face, on voit Halla parcourir les grandes plaines islandaises, avec ses outils de guerre (un arc et une scie) pour abattre les pylônes qui alimentent l’usine en électricité. Alors que le gouvernement veut construire une nouvelle fonderie, elle intensifie ses sabotages. Commence une course poursuite avec la police, à travers les Hautes Terres vierges d’Islande.

Côté pile, Halla est professeur de musique. Impossible de soupçonner son autre vie. Et, coup de théâtre : au moment où les recherches de la police s’intensifient, elle reçoit, après 4 ans d’attente, l’autorisation d’adopter une petite Ukrainienne. Tout pourrait changer dans sa vie.

Dans le pessimisme actuel, un film comme « Woman at War » fait du bien car il met en scène une femme prête à tout pour mener son combat écologique. Au-delà de la réalité islandaise, ce film illustre une autre façon de parler de la nécessité de sauvegarder l’environnement, chacun à sa place et à sa manière.

C’est un hymne à la « révolte » et à la non-soumission au seul profit. Grâce à un humour grinçant, à des situations parfois cocasses et décalées, ce film évite l’ennui ou le sentiment de déjà vu sur ce thème.

Interprétation parfaite, dramaturgie proche du suspense, : il s’agit du 2éme long métrage de Benedikt Erlingsson, réalisateur, auteur et acteur islandais, après « Des chevaux et des hommes » qui a reçu plus de vingt récompenses internationales.

Ce film fort et émouvant est conçu comme un conte moderne, sur fond de tambour et chants qui accentuent les moments forts. La dernière image est saisissante : le chant de trois femmes qui s’élève sur fond de paysage industriel délabré, là... En Ukraine.

(France Soubeyran)