Documentaire
3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s)

VACANCY

Alexandra Kandy Longuet
80 min.
3 avril 2019
VACANCY

« La facette sombre et triste de la société américaine »

« Vacancy » d’Alexandra Kandy Longuet a remporté le prix du meilleur film documentaire au Festival international de Jihlava (République tchèque), choisi parmi 16 autres réalisations. Le Festival international du film documentaire de Jihlava est le plus grand festival pour documentaires organisé en Europe centrale et orientale.
Le thème ? les motels aux États-Unis qui abritent « toute une population de laissés-pour-compte, d’humains à la dérive qui, de crise en crise – économiques et personnelles -, se sont vus dépossédés de tout », explique Wallonie-Bruxelles Image.
La réalisatrice ? Alexandra Kandy Longuet. Après avoir parcouru le monde (Russie, Argentine), elle produit plusieurs documentaires radio en collaboration avec la RTBF et France culture. Elle se forme au cinéma en Belgique.
-  As she left , en 2012 son premier film reçoit le Grand Prix du Festival Message to Man.
- Elle est lauréate en 2017 d’une étoile de la Scam pour «  Nouvelle-Orléans, laboratoire de l’Amérique . » (Plus de dix ans après le passage de l’ouragan Katrina, le plus meurtrier de l’histoire des États-Unis, la Nouvelle-Orléans « devient le laboratoire d’un capitalisme du désastre sans précédent, symbole d’un pays où les écarts n’ont de cesse de se creuser ».)

Le film « Vacancy » se situe dans l’ouest des États-Unis dans un paysage de désert traversé par la voie de chemin de fer et la route bordée çà et là de motels minables au nom enchanteur “Palace Inn" ou "Villa Motel",
Dans ce motel, la réalisatrice fait « vivre » plusieurs personnages mais se concentre sur trois d’entre eux : Beverly qui a tout perdu à cause du crack, Many, un gros tatoué au crane rasé, ancien dealer qui rêve de reconstruire une ruine, Kevin, un doux rêveur qui semble absent de ce monde.
Dans ce motel, il n’y a pas d’espoir : tout est rouillé, sale, à l’abandon et pourtant les trois personnages ont tous des rêves et se projettent dans un avenir meilleur. Et c’est cette part de rêve de gens qui ont tout perdu qui fait de ce film/documentaire un film fort et attachant .

(France Soubeyran)