mars 2012

  • L’hiver dernier ou le dernier hiver ? Il y a quelque chose de têtu, de tragique, d’irréversible dans ce premier long métrage de John Shank qui incite à serrer les poings et à broyer du noir. Quelle est cette société dans laquelle nous vivons ? (...) > Lire la suite ...
  • Pire que les mauvais films, il y a les films pitoyables. Qui débordent d’un souci de soi malsain, perturbant et stérile. Car il contamine de laideur, de perversité nanar ce qu’il touche. Les acteurs, le dispositif scénique, le propos - le revival, (...) > Lire la suite ...
  • Il semble que tu connaisses les deux rives, l’extrême joie et l’extrême douleur. Là-bas, parmi ces roseaux gris dans la lumière, tu puises de l’éternel » (Yves Bonnefoy - poème à Kathleen Ferrier) D’où viennent ces voix sublimes qui nous emmènent vers un (...) > Lire la suite ...
  • C’est dans un monde ravagé par un virus faisant perdre aux personnes leurs perceptions sensorielles les unes après les autres que se rencontrent Michael, chef cuisinier et Susan, épidémiologiste. L’odorat est le premier sens touché par la pandémie qui (...) > Lire la suite ...
  • Mavis Gary a quitté la petite ville de province dont elle est originaire pour s’installer à Minneapolis où elle est à présent auteur à succès de romans pour ados. Elle décide pourtant de revenir sur les traces de sa ville natale suite à une mésentente (...) > Lire la suite ...
  • « L’homme choisit les critères du palmarès, c’est donc allégrement qu’il se place à son sommet » - Hubert Reeves dans l’épatant hors-série de Sciences et Avenir de février 2012 " Qu’est-ce que l’homme ? 100 scientifiques répondent" . Les animaux ont (...) > Lire la suite ...
  • Une étrange vibration, mystérieuse et pourtant palpable, emplit l’oeuvre d’Andrey Zviaguintsev. C’est elle qui donne à son travail, ample et minutieux, une richesse. Paradoxale parce que tissée à la fois d’un attachement à la Russie et d’une mise à (...) > Lire la suite ...
  • Cheyenne est un homme de 51 ans. Il est une rock star excentrique, capricieuse, un musicien qui vit à Dublin avec sa femme pompier : trop vieux pour un maquillage si marqué, trop jeune pour pouvoir s’habituer à une vie d’ex rocker paralysé. Cheyenne (...) > Lire la suite ...
  • Chapeau bas à Benoit Jacquot qui a réussi la prouesse d’être en même temps innovant et cohérent par rapport à deux oeuvres. La sienne et celle de Chantal Thomas dont il a su adapter le roman avec intelligence et somptuosité. C’est à travers un point (...) > Lire la suite ...
  • Dans une nation nommée Panem, en guise de punition pour une rébellion passée, 12 villes pauvres (nommées districts) doivent chaque année envoyer deux tributs (entre 12 et 18 ans) aux Hunger Games (*) de la riche capitale : une institution télévisée (...) > Lire la suite ...
  • Yvan Attal tout en intériorité. Comme Henry Fonda dans « Twelve angry men » de Sydney Lumet. Seul contre tous. Seul à ne pas accepter que sa conscience soit étouffée par l’indifférence. - la forme la plus atroce et permanente de la cruauté pour Marcel (...) > Lire la suite ...
  • Cloclo ou ClocloS ? Un homme ou des hommes ? Ou encore quand la réussite flirte avec l’autodestruction. Ce biopic de Claude François, attendu par ses fans, voulu par ses deux fils et déjà décrié par sa soeur, réserve à la fois surprises et (...) > Lire la suite ...
  • Dans une Angleterre obscure et brumeuse de début de siècle, un notaire (Daniel Radcliffe), veuf de son état, et père d’un petit garçon, se rend dans un village dans lequel la légende prétend qu’une Dame en Noir faucherait les enfants. Reprendre une (...) > Lire la suite ...
  • Quand « Possessions » rime avec frustrations … Après la bonne surprise du « Fils de l’épicier » en 2007, Eric Guirado nous revient avec un film dont les qualités mises en valeur sans esbrouffe esthétique ou narrative renforcent la justesse d’un récit (...) > Lire la suite ...
  • La plus grande des violences, c’est le silence. Dans Monsieur Lazhar (*), le silence, c’est d’abord celui de Martine, l’institutrice partie "sans prévenir", qui s’est pendue au plafond de sa salle de classe ; ensuite celui des élèves endeuillés et (...) > Lire la suite ...
  • Les grands chefs ont la cote, à la télévision surtout, et maintenant aussi sur grand écran… Avec sa comédie gastronomique « Comme un chef » , Daniel Cohen nous emmène dans le monde de la restauration et des grands chefs étoilés. Jacky Bonnot (Michaël (...) > Lire la suite ...
  • Un polar plus proche de l’esprit de Melville que de Verneuil. Tantôt lent, tantôt agité, presque métaphysique, proche du documentaire dans lequel Roschdy Zem vaut 1000 Joey Starr ! Très peu de scénario, un minimum de rebondissements malgré un final (...) > Lire la suite ...
  • Marylinolâtres & Marylinophiles, à vos postes ! D’admirateurs grisés par tout ce qui touche à leur idole pour les premiers et de désappointés pour les seconds. Qui estiment que l’actrice mérite mieux qu’un film évanescent, en précaire équilibre (...) > Lire la suite ...