avril 2011

  • A-t-on tort d’aller voir « Thor » ? Non. Oui. Oui et non. Oui si les univers parallèles - ils sont deux dans « Thor », un céleste et un terrestre - peuplés de personnages dotés de super pouvoirs et se livrant une lutte sans fin vous ennuient Oui si (...) > Lire la suite ...
  • La guerre, il la connaît bien Danis Tanovic. Pendant le siège de Sarajevo, c’est en documentariste qu’il l’a filmée. Depuis c’est sur les écrans blancs de la fiction qu’il la décline. Ces écrans qui ne présentent aucun autre risque que d’être boudés par (...) > Lire la suite ...
  • Le sillon. Le sillon de l’artiste. Le sillon qu’il crée par ses œuvres dans notre mémoire. Celui de Duncan Jones, même s’il est encore à son entame - « Source … » est son deuxième film - est des plus prometteurs. Déjà dans « Moon », l’intelligence de (...) > Lire la suite ...
  • « Il ne faut pas de tout pour faire un monde, il faut du bonheur et rien d’autre » Paul Eluard. Quid si le bonheur n’est pas au rendez-vous ? Par quoi sera-t-il remplacé ? Damjan Kozole a la palette, noire et marron, qui convient pour saisir la (...) > Lire la suite ...
  • Back home ! Daniel Auteuil, 25 ans après "Jean de Floreffe" retrouve l’univers de Pagnol. Le retrouve sans le réinventer mais aussi sans (trop) l’anémier. Si sa "Fille du puisatier" n’a rien de bien particulier - ni gaie ni triste, ni ringarde (...) > Lire la suite ...
  • Après avoir vu « Road Irish » un vers d’Iphigénie en Tauride revient en mémoire : « La mer lave tous les crimes des hommes ». La dernière réalisation de Ken Loach, si elle n’a pas la force de "It’s a free world", en possède le même vibrato singulier et (...) > Lire la suite ...
  • Plastic is everywhere. Plastic is mortifère. Alarmistes, millénaristes et anxieux de tout poil voilà une raison de vous réjouir. Werner Boote, cinéaste documentaliste autrichien et militant, vous apporte après Coline Serreau, Yann Arthus-Bertrand et (...) > Lire la suite ...
  • Scream 4 , contrairement à ses deux prédécesseurs, n’est pas une “énième” suite mais un véritable remake du premier opus de la saga qui, en 1996, redora le blason de Wes Craven. Même intention, même situation, mêmes personnages-types, même plans parfois. (...) > Lire la suite ...
  • Joli décor, jolis acteurs, jolie musique. Ceux qui l’ont vu se souviendront un peu (beaucoup) de Twilight(*). Dans Red Riding Hood ( Le Chaperon rouge ), Catherine Hardwicke retrouve son Vancouver chéri pour le plus grand plaisir de nos yeux (et (...) > Lire la suite ...
  • Au cas où la bêtise serait contagieuse, le ridicule (surtout des dialogues) morbigène et le rocambolesque à haute dose une source d’infection, ne devenez pas la proie de "La proie". Que ne sauvent ni la présence de 3 jolies actrices, ni (...) > Lire la suite ...
  • Avec son beau casting et son réalisateur Roger Michell (’ Coup de foudre à Notting Hill’ ), « Morning glory » aurait pu être une comédie très sympa si elle s’était juste contentée de nous faire rire grâce à ses dialogues vifs et aux prestations d’Harrison (...) > Lire la suite ...
  • « Rabbit Hole » est la transposition sur grand écran d’une pièce qui a connu une belle carrière sur les planches et été primée à plusieurs reprises. C’est surtout l’histoire d’un couple, Rebecca et Howie, aux valeurs nobles, brisé par la disparition de leur (...) > Lire la suite ...
  • “ In a better world”, alors qu’on attendait a better film. Habituée aux interrogations morales d’une cinéaste qui, de film en film, déploie curiosité et finesse pour capter la part de mystère et de tourments qui habitent ses personnages, on espérait (...) > Lire la suite ...
  • Manuel de Oliveira pourrait être un des marins, des vieux marins, de la troublante nouvelle de Simon Leys « Prosper ». « A terre, Maurice dépérit ; il sent le poids de l’âge. A la barre de son bateau, il retrouve la vigueur de sa jeunesse. ». A 102 (...) > Lire la suite ...
  • Quelle remarquable idée, accrocheuse (*) sans être racoleuse, de faire de l’orange de Jaffa la pomme de discorde du conflit israélo-palestinien. Ce n’est pas la première fois que le concept d’agrume sert de point d’ancrage à une réflexion politique (...) > Lire la suite ...
  • Claudio, Elio Germano, la trentaine (prix de l’interprétation masculine à Cannes en 2010) est chef de chantier dans la construction, mais il est aussi un jeune père, un mari et un frère. Il mène une vie hereuse avec sa belle et jeune épouse enceinte (...) > Lire la suite ...
  • Si, gourmand, vous vous levez avec entrain pour « Danette », potache et amateur d’humour gonflé à l’hélium vous ferez de même pour « Philibert ». Bien sûr, et il ne faut pas être Michel Ciment ou François Forestier pour le remarquer, les aventures de ce (...) > Lire la suite ...
  • Faut-il préférer avoir tort avec Sartre que raison avec Aron ? Faut-il préférer l’approche "mondialiste" de Luis Tosar à celle plus plus fermée de Gael Garcia Bernal ? Faut-il préférer un cinéaste qui croit comme François Truffaut que « le cinéma c’est (...) > Lire la suite ...