juin 2019

  • Il y a des films que l’on attend de voir presque toute une vie. Après avoir, stoïquement (ou moins, selon les périodes et l’état d’esprit), subi des centaines de comédies sur l’adolescence destinées à un public clairement masculin en attente de plaisirs (...) > Lire la suite ...
  • Film inracontable qui nous plonge dans une fable surréaliste entre comédie et film d’horreur. Essayons quand même : Georges (Jean Dujardin), un type paumé, décide de tout plaquer pour s’acheter un blouson 100 % en daim. Il part dans sa vieille (...) > Lire la suite ...
  • Un film de Neil Jordan est toujours synonyme de suspense psychologique [1]. Et Greta ne nous décevra pas. Pour ne rien dévoiler, nous vous dirons juste comment débute le film : Frances (Chloë Grace Moretz) trouve un sac à main « oublié » dans le (...) > Lire la suite ...
  • Le film raconte la « conversion » de deux citadins, le cinéaste John Chester et de son épouse Molly en fermiers dans une région aride et stérile à Apricot Lane Farms à Moorpark, en Californie, en 2011. Leur but ? créer, dans cet environnement hostile, (...) > Lire la suite ...
  • Le philosophe Henri Bergson, dans son célèbre traité rédigé en 1900, voit le rire comme un art vivant et profondément humain. Cet art est, pour lui, également celui de l’insensibilité, une insensibilité cultivée dans son milieu naturel - l’indifférence. (...) > Lire la suite ...
  • MA

    3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s)
    Après plus de trois ans d’absence, le réalisateur Tate Taylor revient avec un thriller psychologique du nom de “Ma”. Collaborant très souvent ensemble, le réalisateur intègre l’actrice Octavia Spencer au casting de son nouveau film. Entre copinages, (...) > Lire la suite ...
  • Dix ans après la guerre contre Apocalypse, les X-Men sont de retour. Ils affrontent cette fois-ci un membre de leur équipe : Jean Grey, devenue instable après une mission dans l’espace. Ce huitième et dernier film des X-men est signé par le (...) > Lire la suite ...
  • L’été 1990 à Rome, le 3 juillet, soir de la Coupe du monde de football entre l’Italie et l’Argentine : un quai, le long du Tibre où les romains, profitant de la douceur de l’air, mangent, boivent et bavardent, les yeux focalisés sur les écrans de (...) > Lire la suite ...