décembre 2011

  • Le toupet peut-il remplacer le talent ? Non mais il peut faire oublier que le réalisateur manque du second. Comme si son audace à empoigner un des couples les plus célèbres de sa Majesté Britannique – le duo Holmes/Watson - pour en faire un fond de (...) > Lire la suite ...
  • Il y a des films qui sont comme des corvées. Quand on les a vus, on est content. Parce qu’on n’aura plus à les voir. Trop de grimaces, d’insignifiance et de morale hypocrite dans cette histoire de « switch » corporel. A entre dans la peau de B et B (...) > Lire la suite ...
  • Les années 60, Jackson, Mississippi – Comme elle, sa mère, sa grand mère étaient déjà au service des familles blanches. Aibileen a élevé 17 enfants alors qu’elle n’a pas pu s’occuper du sien ! Pour 182 dollars par mois, exploitées, maltraitées, elle et (...) > Lire la suite ...
  • Dans la bourgade de Jackson dans l’état du Mississipi, la discrimination raciale marque les membres d’une communauté divisée par la couleur. Une jeune femme blanche non conformiste, Skeeter (pétillante Emma Stone), décide de suivre les inspirations de (...) > Lire la suite ...
  • Avec « The Lady » , le réalisateur du « Cinquième élément » et de « Jeanne d’Arc » s’aventure dans un registre fort surprenant qui ne lui est pas du tout familier. Et pourtant, il s’en sort plutôt pas mal… « The Lady » est une grande fresque (destinée à (...) > Lire la suite ...
  • Ils ont beau être deux à la réalisation, ils n’ont pas réussi à conjuguer leurs efforts pour donner à cette « Délicatesse » une consistance convaincante. Peu de choses concourent à retenir l’attention du spectateur. L’histoire ? Elle est mincissime - une (...) > Lire la suite ...
  • De la mécanique c’est aussi ce qu’est le cinéma. De la mécanique de haute précision. Aussi pointue et complexe que les rouages de l’horloge d’une gare parisienne que le jeune orphelin Hugo Cabret est chargé de remonter. Occasion pour lui de rencontrer (...) > Lire la suite ...
  • Au milieu de l’océan, une baleine harponnée plusieurs fois, lacérée va mettre plus d’une heure à mourir ! Premières images, terribles images, le ton est donné ! Ces tristes images ne cessent de tourmenter un jeune mousse délinquant qui menottes aux (...) > Lire la suite ...
  • Quelles sont, dans une ville de 3 millions d’habitants, les chances de rencontre amoureuse entre un garçon et une fille ? Improbables mais pas inexistantes. La preuve celle de Martin et de Mariana qui, après avoir vécu dans la même rue sans se (...) > Lire la suite ...
  • Solweig travaille dans un supermarché. Malgré le rappel incessant de son entourage de ce statut-étiquette, cette jeune femme souhaite s’évader et évacue les difficultés de son quotidien en écrivant un blog tout en préservant son anonymat. Un blog dont (...) > Lire la suite ...
  • C’est parce qu’il est un mystère que « 17 filles » mérite notre attention. C’est parce que l’énigme de la vie et ses entrelacs qui mêlent inextricablement conscient et inconscient y sont irrésolus que « 17 filles » suscite un étonnement. Dont on peut se (...) > Lire la suite ...
  • Existe-t-il un art du vivre ensemble ? Question vraisemblablement existentielle pour un Polanski assigné à résidence de longs mois dans son chalet suisse dans l’attente que l’on peut supposer angoissante et angoissée d’une éventuelle extradition aux (...) > Lire la suite ...
  • L’art d’aimer ou l’art de séduire ? Il y a quelque chose d’irrésistible(ment snob ?) dans le cinéma d’Emmanuel Mouret, une légèreté qui badine et farandole entre plaisir de parler, fluidité, cocasserie et timide insolence. C’est par une écriture (...) > Lire la suite ...
  • « Moneyball » est un bel exemple de films qui ne se contentent pas d’être bien faits mais veillent aussi à poser sur leur sujet un regard humain, scrutateur et sans complaisance qui rappelle celui de Sydney Pollak dans "They shoot horses don’t they (...) > Lire la suite ...
  • Quelle attitude prendre (adopter ?) face à une telle palanquée de clichés qui mis bout à bout finit par créer une sorte de liturgie dont les trois axes, la vanité, la mièvrerie et l’artificialité sont la bible parfaite de la complaisance vis-à-vis de (...) > Lire la suite ...