Actuellement à l’affiche
3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s) 3étoile(s)

Debout les femmes

François Ruffin et Gilles Perret
85 min.
2 février 2022
Debout les femmes

Après "Merci Patron !" et "J’veux du soleil", François Ruffin réalise "Debout les femmes", un "road-movie parlementaire"…de deux députés de l’Assemblée nationale française, lui et Bruno Bonnell, député de la majorité.
Vous connaissez François Ruffin ? Député de la Somme, il est aussi un cinéaste engagé. Son troisième film, cosigné avec Gilles Perret, donne la parole aux femmes qui gardent les enfants, les personnes âgées et les malades et aussi aux femmes de l’ombre de l’Assemblée nationale qui se lèvent à 4h du matin pour que l’hémicycle soit propre. Le départ de ce film ? la mission parlementaire sur les métiers du lien obtenue par Rufin qui a vu là un moyen pour « coupler le dedans de l’Assemblée à un dehors. Il s’agissait de recueillir les voix et les visages de ces femmes aux métiers difficiles, puis de voir comment cela serait digéré, malaxé et finalement …. rejeté par l’Assemblée nationale. Le film tient par le contraste entre les deux et me permet de poser une double question, tant sociale que démocratique »
Les métiers du lien et du soin (aides à domicile, auxiliaires de vie scolaire) en France sont occupés à plus de 90 % par des femmes qui touchent moins du SMIC malgré des horaires importants, fractionnés entre les interventions. Quant aux métiers de l’entretien, ils concernent 1,9 million de salariés dans le nettoyage et sont occupés à 80 % par des femmes qui touchent en moyenne 764€ mois .
Le film suit ces femmes, auxiliaires de vie sociale, animatrices périscolaires, accompagnantes d’élèves en situation de handicap, agentes d’entretien, dans leurs incessants va et vient entre boulot, dodo, métro . Mais il suit aussi, et c’est important, le parcours de ces 2 députés pour faire adopter par le Parlement un projet de loi donnant des droits à ces femmes : projet de loi repoussée par le cynisme et l’hypocrisie de la majorité parlementaire.
« Delphine, Sabrina, Assia, Hayat, Sandy… Toutes ces femmes sont extraordinaires. C’est tout l’enjeu, dans un cinéma comme le nôtre, qui ne va pas au bout du monde, qui reste au bout de la rue : c’est de rendre leur extraordinaire à des gens, à des personnes, que l’on regarde comme ordinaires, et qui se diraient sans doute elles-mêmes « sans histoire « 
Un film-documentaire, puissant, touchant, qui vise à dénoncer de telles injustices en mettant le doigt sur la réalité de ces métiers, sur le quotidien de ces femmes fait de lutte entre les horaires inhumains, les trajets épuisant, les taches ménagères et l’éducation des enfants.
Un film militant aussi qui entend poursuivre la bataille sur le terrain en organisant des projections débats en France (et nous l’espérons en Belgique) : « En les montrant, en les écoutant, alors peut-être se posera-t-on la question : pourquoi ces métiers, essentiels, sont-ils sans statut, sans revenu ? Pourquoi, pour ces femmes des salaires de misères et des vies de galère ? » soulignent Bonnell/Ruffin
Un documentaire à ne pas manquer surtout