octobre 2006

  • Plonger dans un film de Michel Ocelot c’est s’ouvrir à un monde d’impressions quasi tactiles de bien être et de beauté. Le réalisateur a le knack pour équilibrer images et récit, paroles et musiques, lumières et matières. Si les illustrations (...) > Lire la suite ...
  • Les petites filles ont, avec Kent et Barbie, le couple mythique sur lequel fantasmer. Les adultes, elles, ont à créer le leur. Parmi toutes les unions virtuelles possibles, il y en est une que ce film suggère implicitement : Meryl Streep et Al (...) > Lire la suite ...
  • L’étrangeté de la traduction française du titre original par « Mémoires de nos pères » se comprend et s’apprécie lorsque l’on sait que le film est tiré du beau livre que James Bradley a écrit pour comprendre pourquoi son père n’avait jamais (...) > Lire la suite ...
  • Sans avoir la radicalité hargneuse du "No Future" des Sex Pistols, le regard que pose sur notre avenir Alfonso Cuaron n’en est pas moins désespéré. 2027. La planète est plongée dans le chaos, l’Angleterre est devenue un Etat totalitaire comme (...) > Lire la suite ...
  • La Shoah ou la Nakba. Deux mots qui se traduisent en français par celui de « Catastrophe ». La Shoah pour les Juifs c’est l’extermination de six millions des leurs dans les camps de concentration nazis, la Nakba pour les Arabes de Palestine, (...) > Lire la suite ...
  • Gehry l’architecte, comme Matisse le peintre, aime jouer avec du papier. Le premier le chiffonne, le second le découpe et tous les deux en tirent des œuvres d’art. Le cinéaste Pollack (« The way we were » », « They shoot horses, don’t they ? (...) > Lire la suite ...
  • S’aventurer dans les plis les plus complexes et les plus secrets de la condition humaine pour en cerner la potentialité à tout moment de basculement est le défi de ce film dont la narration polyphonique en fait une œuvre tout à la fois (...) > Lire la suite ...
  • « Dans Paris » ou 24 heures dans la vie de 2 frères et d’un père est un contrepoids de qualité au précédent ouvrage de Christophe Honoré centré sur les rapports sulfureux d’une mère et de son fils (« Ma mère ») Paul vient de se séparer de sa (...) > Lire la suite ...
  • « The Queen » a le charme d’une démonstration hégélienne lisible par tous parce que portée par une narration intelligemment incarnée par une royale Helen Mirren. En effet ce à quoi nous convient Stephen Frears et le scénariste Peter Morgan (...) > Lire la suite ...
  • L’adaptation cinématographique du succès littéraire "Le parfum" de Patrick Süskind paraissait impossible. Le réalisateur Tom Wykwer a pourtant relevé le défi et son film nous plonge dans l’univers de Jean-Baptiste Grenouille, un surdoué (...) > Lire la suite ...
  • A l’égal d’un chœur antique qui anticipe et suit les bruissements de corps et de coeurs des héros de la tragédie grecque, la progression de la narration de « L’homme de sa vie » sera scandée par un vent qui ne cessera jamais de souffler. (...) > Lire la suite ...
  • Al Gore a choisi de ne plus se « taire » sur la planète « terre ». Dans le film de David Guggenheim il est le porte-parole d’un message qui se veut à la fois constat et sonnette d’alarme. Traité de « Mister Ozone Man » par le puissant lobby (...) > Lire la suite ...
  • Quel est le grand mérite des moralistes français ? C’est, disait Nietzsche, d’avoir « déniaisé » l’humanité. Quel est le grand mérite de Pierre Paul Renders ? C’est de poser sur le monde qui nous entoure un regard qui, sans être méchant, (...) > Lire la suite ...
  • Questionné sur ce qu’il fait de son temps, Charles Bénesteau, un grand bourgeois qui, lassé des lâchetés et égoïsmes de son milieu, décide d’expérimenter une autre façon de vivre dans un quartier populaire de Paris, a cette réponse laconique et (...) > Lire la suite ...
  • Il y a des films qui d’emblée séduisent, parce qu’ils correspondent à ce que vous attendez lorsque vous allez au cinéma : retrouver un regard d’enfant émerveillé et généreux. Si Gondry devait être comparé à quelqu’un, il pourrait l’être à (...) > Lire la suite ...
  • Qu’ajouter de neuf au torrent d’interventions écrites, radiodiffusées, télévisées, websitées sur ce film ? Pas grand-chose si l’on se contente de faire chorus à la noble intention d’ « Indigènes » de restaurer entre la France et ses 120.000 (...) > Lire la suite ...